maroquinerie


maroquinerie

maroquinerie [ marɔkinri ] n. f.
marroquinerie 1636; de maroquin
1Fabrication, préparation du maroquin; atelier où on le prépare. tannage, tannerie.
2Ensemble des industries utilisant les cuirs fins pour la fabrication et le revêtement (gainerie) de certains articles (portefeuilles, sacs à main, serviettes, sous-main, ceintures, etc.). Travailler dans la maroquinerie.
3Articles de maroquinerie. Vendre de la maroquinerie.
Magasin où l'on vend ces articles ( maroquinier).

maroquinerie nom féminin Fabrication du maroquin ; lieu où il se prépare. Fabrication de petits objets en cuir ; entreprise industrielle ou artisanale vouée à cette fabrication. Commerce, magasin de petits objets en cuir ; ces objets eux-mêmes.

maroquinerie
n. f.
d1./d Art, industrie de la préparation du maroquin, de la fabrication des objets en maroquin ou en cuir fin.
d2./d Commerce de ces objets; magasin où on les vend.

⇒MAROQUINERIE, subst. fém.
A. — Industrie ayant pour objet la préparation du maroquin et du cuir fin et leur utilisation dans la fabrication de divers articles. Une branche importante de la maroquinerie est la gainerie, c'est-à-dire le cuir fin destiné à recouvrir les objets faits d'une autre matière: boîtes à gants, à cigarettes, à cigares, cadres et albums de photographies (Lar. comm. 1930). Aujourd'hui une reliure pleine en maroquin, en chagrin ou en veau est une reliure de luxe, c'est un travail de maroquinerie, où d'habiles décorateurs rivalisent de goût et d'invention (Civilis. écr., 1939, p. 12-3).
B.P. méton.
1. Gén. au sing. à valeur de coll. Objets, articles de maroquin, de cuir fin. Vendre de la maroquinerie; commerce, boutique de maroquinerie. Sur le tourniquet, les lots étaient classés, d'affreux bibelots de cinq ou six sous, maroquinerie, verrerie, porcelaine (ZOLA, E. Rougon, 1876, p. 331).
Au plur., rare. Acheter des maroquineries (Lar. 19e).
2. [Désignant un lieu]
a) Établissement où se font la préparation et, le plus souvent, le travail du maroquin, des cuirs fins. Plusieurs villes de l'empire russe renferment des maroquineries considérables (...). Dans le village de Iagodnoïé, près de Kasan, tous les habitants travaillent à la fabrication du maroquin (Comm. t. 2 1839).
b) Magasin où l'on vend toutes sortes d'articles en cuir fin. On voit tout de suite que les sacs à main des maroquineries [à Murcie] et les chemises des magasins de blanc ne peuvent se vendre ailleurs (T'SERSTEVENS, Itinér. esp., 1933, p. 69).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist. 1636 marroquinerie «ouvrage et art du maroquinier» (MONET); 1723 «établissement où l'on fabrique le maroquin» (SAVARY); 1846 «commerce du maroquin» (BESCH.); 1933 «magasin où l'on vend toutes sortes d'objets en cuir» (T'SERSTEVENS, loc. cit.). Dér. de maroquin1; suff. -erie.

maroquinerie [maʀɔkinʀi] n. f.
ÉTYM. 1636, marroquinerie; de maroquin.
1 (Au XVIIIe). Fabrication, préparation du maroquin; l'atelier où on le prépare ( Tannage, tannerie).
2 (XXe). Par ext. Ensemble des industries utilisant les cuirs fins pour la fabrication, et, par ext., pour le revêtement (gainerie) de certains articles (tels que portefeuilles, porte-monnaie, sacs à main, sous-main, etc.). || La maroquinerie utilise l'agneau, le porc, la vache, le veau, le caïman (cit. 2), le crocodile, le lézard, le phoque, le serpent, l'autruche. || Articles de maroquinerie.
3 (1845). Commerce du maroquin, des articles de maroquinerie; ces articles. || Vendre de la maroquinerie.Magasin où l'on vend des articles de maroquinerie, de gainerie. || Elle est allée acheter un portefeuille, une serviette dans une maroquinerie.
tableau Principaux noms désignant des magasins.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Maroquinerie — La maroquinerie est le travail du cuir découpé en morceaux à assembler entre eux. Le cuir est le résultat du tannage de peaux d animaux que l on dépèce. Le terme est issu du mot maroquin désignant un cuir de chèvre tanné et teint du côté du poil …   Wikipédia en Français

  • MAROQUINERIE — s. f. Art de faire le maroquin …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • MAROQUINERIE — n. f. Industrie du maroquin. Il se dit plus généralement d’un Magasin où l’on vend toutes sortes d’objets en cuir …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Maroquinerie — Ma|ro|qui|ne|rie 〈[ ki ] f. 19; unz.; schweiz.〉 Lederbearbeitung …   Universal-Lexikon

  • maroquinerie — (ma ro ki ne rie) s. f. Art de faire le maroquin.    Commerce de maroquin.    Atelier de maroquinier …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Maroquinerie — Ma|ro|qui|ne|rie 〈[ ki ] f.; Gen.: ; Pl.: unz.; schweiz.〉 Bearbeitung von Leder …   Lexikalische Deutsches Wörterbuch

  • maroquinerie — nf. maroki nri (Albanais) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Au Départ (enseigne de maroquinerie) — Enseigne des Frères Bertin, utilisée pour leurs articles de voyage. Au Départ est l enseigne adoptée par les Frères Bertin pour leurs articles de voyage et de maroquinerie, en référence aux départs en voyage. Les Frères Bertin sont également à l… …   Wikipédia en Français

  • La Maroquinerie (Paris) — La Maroquinerie est un lieu de concert et d expositions, un café littéraire et un restaurant, situé au 23 rue Boyer dans le 20e arrondissement de Paris. Sommaire 1 Historique 2 Bibliographie 3 Notes et références …   Wikipédia en Français

  • sellerie-maroquinerie — ● sellerie maroquinerie, selleries maroquineries nom féminin Travail des cuirs et des peaux pour la confection d articles variés, et principalement de voyage …   Encyclopédie Universelle